Optimisez votre monétisation cross-consent et visualisez les résultats avec notre Business Intelligence centralisée

Business Intelligence Cross-Consent Opti Digital

Aujourd’hui, 3 contextes se dessinent pour la monétisation publicitaire des médias : avec consentement, sans consentement ou en l’absence de choix avec l’intérêt légitime de l’éditeur. Comment monétiser les inventaires publicitaires selon ces cas de figure ? Opti Digital répond à cette nouvelle problématique en proposant une monétisation optimisée selon le consentement et respectueuse des directives de la CNIL. Pour faciliter le pilotage dans ces environnements différents, Opti Digital innove et lance le premier outil de Business Intelligence qui donne aux médias une vision centralisée de leur monétisation publicitaire cross-content. Explications :

Les éditeurs pressés d’utiliser plusieurs Ad Servers selon le consentement

Petite piqûre de rappel : les médias français ont été contraints de se mettre en conformité avec les nouvelles lignes directrices de la CNIL, entrées en vigueur le 1er avril. Ces règles mettent davantage l’internaute au centre des préoccupations et obligent les éditeurs à revoir la configuration de leur CMP (Consent Management Platform). Cela se traduit par la mise en place de l’un de ces deux boutons sur le 1er écran : Continuer Sans Accepter ou Tout Refuser

Or, la majorité des éditeurs utilisent l’Ad Server de Google Ad Manager pour gérer leurs inventaires, mais cette solution ne fonctionne qu’avec le consentement au dépôt de cookie. Une grande partie des médias français ont donc choisi d’adopter un outil de diffusion alternatif pour éviter une perte drastique de leurs revenus générés grâce à la publicité ciblée. Nos éditeurs cumulent ainsi plusieurs outils d’Ad Serving pour gérer leur monétisation dont Google Limited Ads complété par notre nouvelle solution d’Ad Serving Opti Digital.

L’alternative consentless proposée par Opti Digital

Pour soutenir les éditeurs face aux réglementations imposées par la CNIL, nous avons anticipé leur besoin de monétiser les inventaires dans les nouveaux cas de figure rencontrés : sans consentement et en l’absence de choix. Nous avons mis au point une solution de monétisation alternative respectueuse du RGPD : Opti Digital Ad Server alias ODAS. Cette technologie permet de diffuser des campagnes publicitaires sans utiliser les données personnelles de l’internaute. 

En l’absence de choix, l’éditeur peut s’appuyer sur son intérêt légitime. Dans un premier temps, nous appelons Limited Ads de Google afin de simplifier la livraison des campagnes directes et des partenaires programmatiques compatibles (cookieless) pour nos éditeurs. Ensuite, nous complétons la monétisation via ODAS pour diffuser des campagnes d’autopromotions, de la publicité programmatique, des campagnes directes ou à la performance sélectionnées par l’éditeur ou par Opti Digital.

Si l’internaute s’oppose au traitement de ses données personnelles, nous activons directement notre solution de monétisation Opti Digital Ad Server. Des campagnes de récupération de consentement permettent de rebasculer le choix de l’internaute sur un consentement positif afin d’optimiser la rentabilité publicitaire. Chez les éditeurs que nous accompagnons, nous réussissons à récupérer des centaines de consentements chaque jour.

Plus de 100 médias ont choisi nos innovations pour leurs publicités cross-consent dont Slate.fr, NextPlz.fr, Futura-sciences.com, Clubic.com…

Réconciliation des données des Ad Servers

Depuis la création d’Opti Digital en 2018, nous construisons notre outil analytique pour répondre aux besoins des éditeurs. Afin de leur permettre d’avoir une vue centralisée de leurs revenus publicitaires, nous avons développé le premier outil de Business Intelligence cross-consent

Toutes les données des Ad Servers utilisés avec ou sans consentement sont regroupées dans notre tableau d’analyse afin de guider les éditeurs dans leurs décisions stratégiques et de piloter la croissance de leurs médias. Grâce à notre expertise en Data Visualisation, nous leur permettons d’interpréter les performances de leurs campagnes en leur offrant une analyse détaillée de leurs gains publicitaires. 

Nos dernières mises à jour incluent notamment l’analyse cross-consent pour offrir une vision des revenus dans les 3 contextes : avec consentement, sans consentement et en l’absence de choix avec l’intérêt légitimeLes grandes nouveautés de notre outil de reporting sont notamment une analyse des volumes d’inventaires, du revenu, des eCPMs et des RPM page (revenu pour 1000 pages vues) selon le consentement obtenu et l’Ad Server utilisé.

Analyse cross-consent d’un site

Le marché doit s’adapter à cette nouvelle régulation, les investissements des annonceurs sont encore timides sans consentement mais devraient augmenter progressivement lorsqu’ils se rendront compte que les inventaires restent qualitatifs. Grâce à notre outil de reporting, nous améliorons chaque jour les revenus des éditeurs pour cet environnement. Et vous, quelle stratégie avez-vous adoptée ? Prenez contact avec nous pour en discuter.